Retour accueil

Vous êtes actuellement : Commissions  / CHS 


fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Déclaration de la FSU 02 au CHS CT D du 26 novembre 2015

dimanche 29 novembre 2015

voir ci dessous

Une fois de plus, la déclaration préalable de la FSU02 va essentiellement pointer les carences de notre département, académie, en matière d’hygiène, sécurité et conditions de travail. Cependant, la FSU02 commencera par se féliciter du maintien sur site et de la mise en chauffe, ce jour, du CIO de Soissons. Quelle débauche d’énergie ! Par contre, cette bonne nouvelle est entachée par l’annonce du désengagement du département sur le CIO de Tergnier.

En ce qui concerne les visites ou enquêtes, les membres du CHSCTD ne peuvent que déplorer le manque de moyens pour les effectuer. Comment photographier, mesurer, rendre compte, archiver… sans aucun matériel ? Certes, la FSU constatera une nette amélioration des moyens alloués avec l’application, à la rentrée prochaine, de la circulaire du 6 juillet 2015 de madame la ministre de l’éducation nationale.

De plus, compte tenu de l’état de sous consommation budgétaire de notre département, les membres FSU du CHSCTD02 demandent à bénéficier des journées accordées par madame le recteur ceci afin de résorber le retard de traitement des dossiers en cours.

A ce sujet, la FSU ne peut que s’indigner que le rapport de la visite du 20 novembre 2014 de l’EREA de Saint Quentin soit encore « caché » dans le bureau de certains agents. La FSU exige la diffusion de ce rapport à l’ensemble des agents concernés, c’est-à-dire, l’ensemble des agents de l’éducation nationale affecté à l’EREA en date du 20 novembre 2014 ainsi que ceux affectés cette année.

Le département est fortement touché par les tragiques attentats du 13 novembre dernier du fait de sa proximité avec la région parisienne. Des consignes sont parvenues très rapidement aux chefs de services, établissement et aux directeurs d’école. Cependant, encore une fois, l’instance CHSCT a été complètement oubliée. La FSU rappelle que les agents de l’éducation nationale ne sont que rarement formés à la gestion de telles situations.

De plus, la secrétaire de CHSCTD a prévenu d’urgence lundi 16 novembre après midi qu’une situation de danger grave et imminent s’était déroulée le matin même à l’école d’Itancourt… Nous sommes toujours en attente d’une réaction de la DSDEN. La circulaire du 11 août 2011 est pourtant très claire à ce sujet, le CHSCT doit être averti et consulté.

Comment rendre crédible cette instance réglementaire, obligatoire et primordiale pour tous les agents si nos supérieurs hiérarchiques se font fi d’elle ?

La FSU peut aussi prendre pour exemple la situation de l’école de Couvron et Aumencourt évoquée depuis deux ans à chaque CHSCTD. Il a fallu cette visite du 10 novembre 2015 pour qu’enfin les remontées de l’école soient écoutées. Pourtant l’alerte a été largement faite. Heureusement, cette année, avec la mise en place de nouvelles réunions pré et post CHSCT et de groupes de travail sur l’élaboration d’une proposition de modèle de DUER, notre département s’attelle à une nouvelle partie concrète du travail de CHSCT.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan