Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / CORONAVIRUS 


fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Ecrire à ses parlementaires pour une école secure

samedi 29 mai 2021

Le SNUipp-FSU propose une plateforme afin d’écrire aux parlementaires pour mettre en avant les besoins de l’école pour lutter contre le Covid : vaccination, tests massifs, aération, dotation de masques chirurgicaux, règles de fermeture et de définition des cas contacts…. sans oublier les moyens humains nécessaires.

J’écris à mes parlementaires en cliquant ici

voici la lettre

M. le député xxxx, Mme la sénatrice GRUNY, M. le sénateur LEFEVRE, M. le sénateur VERZELEN,

En raison d’un contexte sanitaire toujours très préoccupant et afin de lutter efficacement contre la pandémie tout en maintenant autant que possible les écoles ouvertes, je vous demande d’intervenir auprès du gouvernement et notamment du ministre de l’Education nationale pour :

Obtenir un accès prioritaire à la vaccination de tous les personnels des écoles volontaires ; Qu’au-delà des chiffres annoncés par le ministre de l’Education nationale, une véritable politique de tests soit organisée et déployée en prévention ou dès la connaissance d’un cas positif chez un élève ou un agent ; Qu’une campagne de sensibilisation soit développée par le ministère de l’Education nationale pour informer largement les parents d’élèves sur le protocole sanitaire et le bien-fondé d’une politique de tests afin de recueillir l’assentiment d’un maximum de familles ; Que l’organisation de toutes les mesures anti-covid ne soit pas à la charge unique des personnels et notamment des directrices et directeurs d’école ; Que les règles pour la définition des cas contacts qui me sont appliquées soient les mêmes que pour l’ensemble des salariés (actuellement si un élève de ma classe est positif, je ne suis pas considéré comme cas contact !) ; Que les locaux de l’école où j’exerce soient équipés de capteur de CO2 afin de réduire la concentration éventuelle du virus et qu’à cet effet, des aides soient débloquées pour les collectivités pour engager les travaux nécessaires ; Que des masques chirurgicaux soient fournis en nombre suffisant aux élèves et aux personnels.

La pandémie, M. le député BRICOUT, Mme la sénatrice GRUNY, M. le sénateur LEFEVRE, M. le sénateur VERZELEN, génère inévitablement un accroissement du nombre d’absences d’enseignants. Trop souvent, par manque de moyens, ces personnels ne sont pas remplacés, induisant une rupture de la continuité du service public d’éducation. Pour remédier à cela, je vous demande d’intervenir pour :

Permettre d’anticiper la rentrée de septembre en portant l’augmentation du nombre de postes d’enseignants du premier degré (ouverture de classes, création de postes de remplaçant-es et de Rased notamment) par le vote d’un collectif budgétaire et du nombre de places au concours de professeur des écoles. Seul un nombre plus important d’enseignants peut permettre d’assurer la nécessaire continuité du service public d’éducation dans le respect du protocole sanitaire ; cela passe par l’annulation de toutes les dotations de postes négatives décidées pour la rentrée de septembre correspondant à 164 postes.

L’absence d’anticipation a déjà conduit le service public d’Éducation dans une situation critique. Persister dans ce refus aurait des conséquences graves. J’attends de vous et de l’ensemble des parlementaires qu’ils portent auprès du gouvernement ces demandes.

Dans l’attente de votre réponse sur votre positionnement sur les mesures à prendre et sur vos éventuelles interventions, soyez assuré(e), M. le député BRICOUT, Mme la sénatrice GRUNY, M. le sénateur LEFEVRE, M. le sénateur VERZELEN, de mon attachement au service public d’éducation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan