Retour accueil

fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Compte rendu du groupe Blanchet (Direction d’école) Mercredi 17 février

jeudi 18 février 2021

Thème de la sécurité et du PPMS

Présente pour le SNUipp FSU Aisne : Hélène ALLANIC

Pour des raisons techniques le SNUipp FSU n’a pu rejoindre pleinement la réunion (c’est-à-dire en pouvant intervenir à l’oral) qu’1h après le début.

Ce groupe avait pour but de parler des axes de la formation pour l’ensemble des directions axonnaises. Actuellement, lors de la formation initiale des directrices-teurs d’école, la thématique de la sécurité est abordée avec les PPMS, fait établissement… Pour le SNUipp FSU, il est primordial que la formation continue aborde le thème de la sécurité dans sa globalité :
- les PPMS
- le diagnostique sécurité
- les registres santé et sécurité au travail et danger grave et imminent
- le document unique d’évaluation des risques professionnels
- fait établissement
- le DTA : document technique amiante
- la QAI : analyse de la qualité de l’air intérieur (réglementaire depuis le 1er janvier 2019)

Le référent départemental sécurité rappelle que le risque 0 n’existe pas et qu’il est nécessaire d’effectuer un diagnostic de sécurité de chaque école. Il explique qu’un document académique « diagnostique sécurité » est en attente de validation par le recteur. Ce document reprend la circulaire d’avril 2017 en une grille plus synthétique. Il précise que le renseignement du document devra se faire avec la présence de la collectivité locale pour pointer les disfonctionnements et leurs responsabilités. Les directions d’écoles seront accompagnées par les assistants de prévention locaux (CPC). Le SNUipp FSU précise que pour tout ce qui concerne la sécurité, le travail en équipe est important pour que la direction d’école ne soit pas seule à gérer. Le référent départemental sécurité précise que des communes équipent les écoles et les enseignants de dispositifs de déclanchement d’alerte reliés directement à la police ou la gendarmerie. Il précise qu’au niveau académique un COPIL va se réunir sur ces questions de sécurité.

Le SNUipp FSU rappelle que pour signaler une problématique de sécurité qui n’est toujours pas traitée au local par la collectivité, la fiche RSST est une solution car elle interpelle l’employeur (l’éducation nationale) qui va par l’intermédiaire de l’IEN prendre le relai de la direction d’école.

Le responsable de la formation annonce qu’il est possible de réunir 25 directeurs par bassin. Et qu’il est envisageable d’avoir une centaine de direction formée sur la base de la candidature individuelle. (formation avec remplacement)

Le SNUipp FSU demande qu’un plan sur 4 ans soit proposé pour que l’ensemble des directions soit formé. Le SNUipp FSU demande que le déploiement des diagnostiques de sécurité se fasse alors sur les écoles dont les directions auront été formées. Le SNUipp FSU demande que tous les dispositifs de sécurité soient centralisés afin de faciliter le travail de remontée des directions d’école. La dématérialisation du registre santé et sécurité au travail permettrait à la direction d’école d’avoir la connaissance de chaque fiche renseignée.

Le référent départemental sécurité annonce que les points (proposés par le SNUipp FSU) peuvent être abordés sur une journée de formation.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan