Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / CORONAVIRUS 


fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Prime “COVID19”

samedi 23 mai 2020

voir ci dessous

Le ministère a réuni l’ensemble des organisations syndicales représentatives à l’Education national pour présenter la déclinaison envisagée de la prime Covid-19 sur la base du décret 2020-570 du 14 mai 2020.

Concernant le MEN, la prime dont le taux plein est de 1000 euros, modulable en paliers selon la durée de mobilisation (330/660/1000 €) est ouverte à l’ensemble des personnels (fonctionnaires, contractuel-les de droit public et privé) mais ciblée sur celles et ceux particulièrement mobilisé-es durant le confinement (surcroit significatif et quantifiable de travail en présentiel ou distanciel, participation à la gestion de crise, maintien des missions de l’Etat). Le versement sera unique (en août ou septembre) et les bénéficiaires déterminés par le chef de service. L’enveloppe est non fermée.

Trois populations sont visées :

-  Celles et ceux ayant assuré l’accueil des enfants des personnels indispensables à la gestion de la crise (directrices et directeurs, AESH, AED, enseignant-es…) sur la base d’un cadrage national mis en œuvre par les autorités académiques (sans marge de manœuvre ni sur les paliers ni sur les sommes). Il est fondé sur le nombre de jours de présence (le dimanche comptera double) : moins de 4 jours pas de prime, de 4 jours à 9,5 jours 330€, de 10 jours à 15,5 jours 660€ et à partir de 16 jours 1000€).

-  Agent-es réquisitionné-es pour soins aux malades ou sdf (médecins scolaires, infirmières du MEN…)

-  Agent-es non enseignants des rectorats, DSDEN, GRETA, CFA…

Le SNUipp FSU est intervenu pour rappeler que l’engagement des personnels auprès des enfants des personnels indispensables a été solidaire et non intéressé et qu’il ne résume pas à lui seul l’engagement de toute la profession. Les enseignant-es et AESH ont travaillé sans relâche au maintien du lien avec leurs élèves. Nous avons demandé à ce que cet engagement quotidien de toutes et de tous plusieurs fois salué publiquement soit reconnu par des gestes forts, notamment par le dégel du point d’indice et des mesures en faveur du pouvoir d’achat et de la reconnaissance salariale.

Nous avons dénoncé le fait que les critères ainsi définis ne permettent pas de prendre en compte celles et ceux qui auraient souhaité s’investir mais qui n’ont pas pu (trop de personnel volontaire, problème de santé, charge de famille…) ni celles et ceux qui ont pu être exposé-es en appliquant les consignes de leur hiérarchie (distribution exercices, accueil des familles, …). Ni d’ailleurs le fait que les enseignant-es et AESH ont dû utiliser leur propre matériel et connexion personnelle. C’est pourquoi nous avons réitéré notre demande de versement d’une prime d’équipement, qui devra être pérennisée, à toutes et à tous.

A l’occasion du CTMEN de ce jour, nous avons réitéré notre demande que l’ensemble des personnels soit éligible à cette prime.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan