Retour accueil

Vous êtes actuellement : Actualité  / CORONAVIRUS 


fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Coronavirus : Aisne - infos du 25 mars 2020

mercredi 25 mars 2020

Compte-rendu de l’audience du mardi 24 mars 2020 avec l’Inspecteur d’Académie

Présents depuis chez eux ou à la DSDEN

Pour la DSDEN 02 : Inspecteur d’Académie, Secrétaire Général, IEN adjoint. L’IA a quitté l’audience au bout d’une demi-heure.

Pour le SNUipp-FSU : Héléna Sampaio Lopes

SNUDI-Fo : 1 SE-UNSA :1

L’audience se déroule suite aux courriers unitaires concernant les mesures prises contre l’épidémie du Coronavirus.

Prise en charge des enfants des personnels soignants et de l’aide sociale à l’enfance :

il concernerait entre 70 et 140 enfants par jour. 80 enseignant.e.s seraient volontaires , ce qui est un nombre suffisant pour mettre en place un roulement. L’IA a évoqué une tenue quotidienne des heures effectuées par ces derniers, notamment le mercredi. Les gardes des futurs week-ends seraient mises en place sans enseignant mais avec des personnels des mairies.

Concernant la sécurité des personnels enseignants, l’IA affirme qu’il y souvent du gel hydroalcoolique (grâce aux élections municipales notamment) et toujours du savon. Le SNUipp-FSU rappelle qu’il est fondamental que ces personnels aient accès à des masques, gants... et à des consignes dépassant les simples gestes barrière, qui ne peuvent s’appliquer désormais que pour les personnes confinées. Il est inadmissible de les envoyer s’occuper d’enfants plus exposés dans les conditions actuelles.

Le DASEN rappelle que les masques sont réservés aux personnels soignants. L’IEN -A rappelle que souvent les élèves sont bien en-dessous de 10.

Déplacements des personnels de l’Education Nationale :

Le SNUipp-FSU s’indigne du fait que les directeurs ou directrices soient en charge de délivrer une autorisation à des familles qui viendraient chercher des documents pédagogiques. Cette lourde responsabilité sanitaire dans les conditions actuelles ne peut pas leur incomber. Par ailleurs, le SNUipp-FSU s’inquiète de la multiplication des déplacements demandés à certains enseignant.e.s ou directeurs/directrices d’école. Ils doivent restés très exceptionnels et par ailleurs, le durcissement des restrictions de déplacement doit donner lieu à une attestation de l’employeur sous peine d’amende pour les enseignant.e.s. Le SNUipp-FSU rappelle le manque de cohésion entre les différents ministères, notamment celui de l’intérieur et le MEN et les mails contradictoires qui en découlent. Effectivement, le SG reconnaît que la situation change tous les jours et ce qui est valable un jour peut ne plus l’être le lendemain.

Le SNUipp-FSU 02 rappelle que la mesure principale du gouvernement est le confinement !. La continuité pédagogique doit se faire sur le temps de travail habituel.

Aussi, le SNUipp FSU Aisne appelle les collègues à  :
- ne pas délivrer le document d’attestation aux parents afin que ceux-ci ne se retournent pas contre eux s’ils sont contaminés à la suite de cette sortie ;
- ne répondre aux demandes des parents et de l’administration que sur leur temps de classe ;
- ne se déplacer à l’école qu’en cas d’extrême nécessité avec l’attestation délivré par son supérieur hiérarchique (IEN, chef d’établissement...) ;
- prendre connaissance des risques liés à la pratique du travail sur écran (http://www.inrs.fr/risques/travail-... ) ;
- prendre soin d’eux.

La nouvelle attestation de déplacement

Le SNUipp FSU de l’Aisne vous invite à témoigner au SNUipp FSU Aisne ici de la situation que vous vivez dans votre établissement ou école afin que nous mettions au grand jour l’inconséquence de notre employeur : pression sur le volontariat, manque de matériel, locaux non adaptés, non-implication de la collectivité, difficultés à faire respecter les gestes barrière, etc. Ces témoignages seront anonymés et pourront être publiés.

Instances :

Elles devraient être maintenues sous la forme de vidéoconférences. Le CSTD carte scolaire du premier degré, qui devait avoir lieu le 31 mars est repoussé à une date ultérieure car les représentants du personnel n’ont pas encore les documents en leur possession mais le SG rappelle la nécessité de maintenir le calendrier avec un CDEN cartes scolaire au 5 mai, à cause des opérations de mouvement.

Fonctionnaires stagiaires :

Le SNUipp-FSU évoque la situation des fonctionnaires stagiaires qui ne sont pas formés ni évalués pendant toute la période de fonctionnement et qui risquent de dépasser les 36 jours d’absence habituellement autorisés. Comment va se passer leur validation ? L’IEN-A répond que l’IA assurera une conférence avec la rectrice mardi 31 mars afin de voir quelles seront les modalités de validation des fonctionnaires stagiaires. En ce qui concerne le concours de recrutement des PE, repoussé, le SG précise qu’effectivement les conditions d’affectation de ces derniers seront plus tardives. Les fonctionnaires stagiaires de 2020/2021 ne connaîtront donc sans doute pas leur affectation avant la fin de cette année scolaire.

Rémunération :

Les personnels ne devraient pas subir de pertes de salaire selon le SG, même au niveau des primes. Le SNUipp-FSU demande quelle sera la situation des personnels en autorisation spéciale d’absence, puisqu’ils n’ont pas l’obligation d’assurer la continuité pédagogique. Le SG répond que le ministère n’a pas encore envoyé de consignes mais qu’a priori leur traitement devrait être maintenu à l’identique. Le SG précise que les personnels en ASA vont recevoir un mail de l’administration afin de savoir s’ils souhaitent prolonger leur ASA jusqu’à la reprise des cours ou assurer la continuité pédagogique. A ce sujet, le SNUipp-FSU demande si un remplacement des personnels ne pouvant assurer la continuité pédagogique était prévu. L’IEN-A répond que pour l’instant aucune analyse n’avait été faite à ce sujet.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan