Retour accueil

fontsizeup fontsizedown envoyer l'article par mail envoyer par mail

Consultation et de suivi de la direction d’école : Compte rendu du groupe départemental

mercredi 18 décembre 2019

ont été abordés le fonctionnement de l’école et l’exercice de la fonction, le suivi des élèves, les relations avec les parents d’élèves, les relations avec l’institution

Présents :

  • l’IA DASEN, le SG, l’IEN de la circonscription de Soissons centre, la conseillère pédagogique adjointe à l’IENA,
  • 4 directrices et directeurs d’école représentative par leur format
  • SNUipp FSU : Héléna SAMPAIO LOPES et Hélène ALLANIC pour le SNUippFSU02, 1 SE,1 FO, 1 SGEN 1 SNE

Ce groupe est le prolongement de ce qui s’est déroulé en circonscription. Ce sera un temps d’échange entre les représentant.es syndicaux, des directrice-eur-s et la direction départementale.

Les thématiques des réunions sont reprises une à une, le souhait du DASEN est de croiser les observations de dégager des pistes d’allègement, d’améliorations qu’elles soient locales ou nationales.

En général, les réunions de circonscription étaient attendues et la parole était relativement libre, les objectifs étaient de donner du temps de parole dans le cadre du questionnaire ministériel. Libre choix de l’organisation de la réunion était donné aux IEN. Les remontées sont :
- beaucoup de choses ont été dites
- beaucoup d’interrogation sur le devenir de la fonction
- de la satisfaction d’échanger entre pairs
- un sentiment partagé de ne pas aller au fond des choses dans son travail Dans les réunions le mot « temps » est récurent. Ces réunions étaient des invitations sur la base du volontariat et la question de la récupération de ce temps de travail est posée. Le SNUipp FSU est intervenu pour signaler que ces réunions de direction et ce groupe de suivi sont attendus depuis trop longtemps et qu’il y a, à ce jour, une souffrance accumulée depuis le premier groupe de travail académique sur la simplification de la tâche de la direction d’école. Il est aussi intervenu pour rappeler les besoins des écoles en aides administratives, les nouvelles demandes de gestion de personnels comme les AESH, le bilan d’un temps de décharge globalement insuffisant, et une des pistes d’amélioration pourrait être la suppression des APC pour toutes les directions d’école.

Sur la thématique du fonctionnement de l’école et l’exercice de la fonction :

Sont réabordées les notions de temps et la notion de l’isolement Des problématiques émergent sur l’outil ONDE et la gestion quasi unique de l’outils par la direction d’école. Face à cette problématique, l’IA DASEN décide d’inviter au prochain groupe des représentants élus des collectivités. Le SNUipp FSU prend l’exemple de deux écoles, l’une de 14 classes, l’autre de 28 classes, le temps de décharge est le même…par contre, la direction d’école se retrouve toute seule à tout gérer au-delà de 14 classes. On peut comprendre plusieurs pôles. Le SNUipp FSU rappelle que toutes les écoles ont besoin d’une aide administrative. La nécessité d’avoir une organisation, fixe et anticipée, des décharges de direction mensuelle est posée. Une demande de postes spécifiques dédiés aux décharges est faite. Le SNUipp FSU demande du temps pour la personne en charge des RPI. L’IA DASEN rapporte que dans les réunions il a été dit que les jours où la direction n’est pas déchargée, elle est sur le pont et est moins disponible pour les élèves.

Sur la thématique du rôle pédagogique, la coordination et l’animation de l’équipe pédagogique :

L’IA DASEN demande aux directions présentes comme se déroule cette animation pédagogique, certaines répondent qu’il est parfois difficile de faire passer ses idées. La raison d’être à la direction est la réussite des élèves et les rendre plus performants. Il est dit que la responsabilité des directions est d’avoir de bons résultats. Le besoin de formation pour faire passer la « bonne direction » est posée. Pour le SNUipp FSU, l’animation pédagogique d’écoule du projet d’école conçu en concertation et que la liberté pédagogique de tous doit être respectée dans ce cadre.

Le SNUipp FSU rappelle que la spécificité du 1er degré est d’avoir des directrices et directeurs d’école qui sont aussi des enseignants, en permanence dans les locaux. Pédagogiquement, c’est un véritable bénéfice. Le SNUipp FSU rappelle aussi que dans les écoles, la majorité des enseignants du 1er degré ne veulent pas d’un supérieur hiérarchique à la direction d’école.

L’IA DASEN précise qu’effectivement la direction d’école conserve un rôle pédagogique cependant il existe une division contrastée des directions sur la question d’un statut mais qu’actuellement, dans le département, peu de personnes sont favorables à un nouveau statut. Le SNUipp FSU propose l’organisation de temps de concertation avec les équipes pédagogiques, l’organisation de FIL. Le SNUipp FSU rappelle que dans le 2nd degré, si le chef d’établissement veut imposer une directive et une méthodologie il doit obtenir aussi le consensus de la part de son équipe pédagogique.

Sur la thématique du suivi des élèves

Le temps utilisé pour effectuer le suivi des élèves est très important et les outils de suivi proposé ne sont pas facilitants. Le besoin de formation est important pour la gestion des spécificités des élèves. L’IA DASEN rappelle la priorité des FIL sur la thématique de l’école inclusive la circonscription ASH est très sollicitée. Il est demandé un temps de décharge supplémentaire pour les écoles avec des dispositifs comme les ULIS ou les UP2A.

Sur la thématique des relations avec les parents d’élève :

L’IA DASEN précise que le sentiment d’insécurité va grandissant. Le SNUipp FSU annonce que c’est très chronophage, car, en plus des parents de sa classe, la direction d’école est sollicitée pour accompagner les collègues lors de rencontre avec des parents d’autres classes. La SNUipp FSU rappelle le rôle essentiel des directions de maternelle pour mettre en confiance des parents qui ont eu parfois un vécu scolaire conflictuel.

Sur la thématique des relations avec l’institution

Il est évoqué la nécessité de reconduire des réunions entre directions d’école.

Le SNUipp FSU rappelle qu’actuellement les directions se sont livrés en toute confiance à leur supérieur hiérarchique et que cette confiance doit être maintenue. Il est primordial d’avoir un retour sur ce qu’il se passe dans le département pour que chacun sache qu’il a été entendu et écouté.

Cependant, même si les relations de proximité sont bonnes, le ministre doit faire un retour à la hauteur de la consultation en donnant :
- du temps
- des moyens
- en revalorisant les salaires par une reconnaissance de la fonction

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

SNUipp-FSU 02- 4, rue Proudhon - 02700 Tergnier
- Tél. : 03 23 38 09 84
- mail : snu02@snuipp.fr

Pour nous trouver :


Agrandir le plan